Accueil  |  Bottin de réseautage  |  Congrès  |  Séminaire automnal








13 mars 2015

13 mars 2015 :

Bonjour,

Voici le résumé de ma cinquième et dernière journée de la mission. J’ai visité un des rares centres FGA. Il s’agit d’un GRETA, celui de la Gohelle. Le GRETA est un groupement d’établissements pour les adultes (il en existe plus de 191), qui organisent des formations dans la plupart des métiers. Comme mentionné, celui que j’ai visité a comme particularité de donner de la formation générale. J’ai pu discuter avec une enseignante d’informatique. Elle m’a montré les activités qu’elle avait préparées pour des élèves et j’ai été fort épaté. De belles situations d’apprentissage ancrées dans la réalité d’un futur métier. Parmi les situations les plus réforme qu’il m’a été donné de voir et je peux vous affirmer que comme gestionnaire responsable d’Alexandrie, j’en avais déjà vu de très bonnes. Entre autres, pour une élève qui a comme objectif professionnel d’être secrétaire, elle lui avait préparé un travail à faire sur Excel conforme à ce qu’un employeur devrait lui demander.

À force de discuter avec elle et la directrice, j’ai pu comprendre pourquoi il n’y a pratiquement pas de centres offrant uniquement de la FGA. La raison est qu’une formation générale pour eux n’a pas de sens si l’élève n’a pas déjà un objectif professionnel clair. Aucun élève « adulte » ne s’inscrit pour venir chercher l’équivalent d’un DES, il s’inscrit pour aller chercher le contenu qui lui manque pour la poursuite de sa formation en FP.

Avant de s’inscrire au centre de formation, l’élève doit donc avoir obligatoirement déterminé son objectif professionnel. Ce sont d’autres organismes qui ont le mandat d’accompagner l’élève dans la détermination de celui-ci. Le GRETA peut aussi aider l’élève à définir son projet, mais celui-ci n’intégrera pas la classe tant que cela n’est pas fait. Ainsi, quand l’élève arrive dans le centre, on sait exactement ce qu’il veut faire et on lui offre le contenu (maths, français, etc.) manquant et comme on sait ce qu’il veut faire comme métier, les activités d’apprentissage sont alors directement tirées de la réalité de ce métier. Il s’agit alors d’un apprentissage individualisé dans le sens pur du terme. L’équipe du GRETA semblait très surprise qu’au Québec, un élève puisse s’inscrire pour obtenir un DES sans plus. Pour eux la formation générale pour un adulte n’a de sens que si elle s’inscrit dans un parcours de formation professionnelle. Je ne vous cacherai pas que cela m’a fait réfléchir.

Si voulez en savoir plus sur les GRETA, vous pouvez consulter ici.
Je vous ai joint une photo d’élèves en classe d’informatique en pleine action.
Ma mission se terminait donc avec cette visite. J’ai bien hâte de discuter de celle-ci avec ceux d’entre vous que cela pourrait intéresser.

Richard Coulombe

Photo :

HTML - 83.9 ko
Youtube