Accueil  |  Bottin de réseautage  |  Congrès  |  Séminaire automnal








12 mars 2015

12 mars 2015

Bonjour,

J’ai pris un peu de retard dans mes articles, entre les rencontres, les visites, le transport et les problèmes d’accès à un wi-fi, il demeure difficile de rester assidu !

Voici donc mon compte-rendu de la journée de jeudi. Un seul événement, mais un d’envergure soit un séminaire à l’université d’Artois dans la ville d’Arras, portant sur la formation des adultes au Québec. Y étaient présents tous les directeurs des prisons du nord de la France, ainsi que des enseignants du milieu carcéral, des représentants du ministère de la Justice et des professeurs d’université. J’avais l’honneur d’effectuer la conférence d’ouverture. Après avoir tant reçu lors de mon séjour, voilà la chance de redonner. Ma conférence avait deux volets. Dans le premier j’ai présenté le modèle organisationnel au Québec, les services offerts, la structure et l’esprit de nos programmes de la FBC (c’est un des éléments qui les a le plus intéressés, si je me fie aux questions que j’ai eues par la suite).

Le second volet portait sur l’AQIFGA, sa création, sa mission et ses activités. J’ai pris aussi le temps de présenter notre site ainsi que celui du Carrefour FGA. En ce faisant, je leur ai montré la section « multimédia » où on retrouve les capsules « DevPro ». Comme exemple, je leur montré celle du « syndrome de la bouffe à chat », ce fut un hit ! Ils ont applaudi à la fin des 1min30 de cette capsule. Bravo à mon ami Marc-André, auteur de cette capsule.

Par la suite nous avons eu la chance d’entendre les porteurs du projet franco-québécois de réseautage. Après une présentation de Sonia Bradette et Jacqueline Comeau sur les particularités de la formation en milieu carcéral au Québec, nous avons pu constater les efforts de cette collaboration transatlantique, c’est-à-dire une plateforme d’échanges Moodle, s’adressant spécifiquement aux enseignants intervenant en milieu carcéral. On y retrouve, entre autres, un espace où les gens peuvent déposer leurs activités d’apprentissage, des forums et des wikis dont une bibliographie des œuvres pouvant être utilisées dans les cours de français.

À la fin de la journée, j’ai été approché par quelques personnes souhaitant créer en France une association, comme la nôtre, un genre d’AFIFGA ! Il semblerait que ma conférence leur ait donné quelques idées. Nous nous sommes donné rendez-vous sur Skype dès mon retour au Québec. J’entrevois déjà de belles collaborations entre nos deux associations soeurs.

Dans mon prochain article, il sera question de ma visite dans un de leurs rares centres FGA. Je vous laisse avec une photo prise avec l’équipe franco-québécoise et une autre où je suis devant l’université d’Artois.

Richard Coulombe

Photos et affiche de la conférence :

HTML - 42.9 ko
HTML - 43.3 ko
PDF - 188.7 ko
Youtube